Formations par Cycles

Cycle 1

Le jeu pour apprendre

Les programmes de l’école maternelle n’utilisent que 2 fois le mot fiche mais plus de 25 fois le mot jeu. Apprendre en jouant est même une entrée développée pour montrer la richesse du jeu dans l’apprentissage. Mais comment jouer et apprendre dans le même temps ? Le jeu est il un moyen ou un but ? Comment l’élève perçoit-il ses apprentissages en dehors de ses « résultats » aux jeux ?

Cette formation permettra de :

  • Poser les repères didactiques montrant la spécificité de la maternelle et la place du jeu dans les classes
  • Définir les jeux pertinents dans différentes disciplines
  • Mettre en place des apprentissages spécifiques de la maternelle à partir d’activités ludiques.


Enseigner l’oral en maternelle

Les programmes de l’école maternelle insistent sur la place de l’oral et la nécessité d’un langage précis et structuré. Même si chaque enseignant est conscient de cette priorité, beaucoup se questionnent sur l’efficacité de leurs dispositifs, la construction d’un lexique riche par les élèves …

Cette formation visera à :

  • „Poser des repères sur la didactique de l’oral
  • „Identifier les apprentissages qui permettent d’organiser l’oral dans une classe de maternelle
  • „Préciser les apprentissages langagiers mis en œuvre en fonction des pratiques et des modalités
  • „Elaborer des séances/séquences qui permettent aux élèves de développer et construire des compétences langagières.

L’évaluation en maternelle

Les programmes de maternelle précisent qu’« Adaptée aux spécificités de l’école maternelle, l’évaluation est mise en œuvre selon des modalités définies au sein de l’école. Les enseignants rendent explicites pour les parents les démarches, les attendus et les modalités d'évaluation …

Cela amène les enseignants de maternelle à questionner leurs pratiques et leurs outils d’évaluation.

Cette formation visera à :

  • Clarifier les apprentissages fondamentaux à évaluer
  • Identifier les apprentissages permettant d’élaborer un livret des acquisitions.
  • Définir des repères qui favorisent une évaluation positive.
  • Construire des outils qui valorisent les réussites des élèves.

Travailler en atelier…

En maternelle, les ateliers permettent à un groupe d'enfants de travailler à une même table, à une même tâche. Ils peuvent coopérer ou non, réaliser une tache, résoudre un problème construire une production …, ils sont en autonomie ou avec un adulte.

Quelles stratégies pour mettre en place des ateliers ? Comment choisir les ateliers ? Quelle autonomie développer ? Comment passer de l’activité à l’apprentissage ?

Cette formation permettra de :

  • Définir des dispositifs de travail en ateliers et montrer les compétences qu’ils développent
  • Préciser des activités pertinentes qui profitent des ateliers
  • Clarifier le rôle de chacun dans l’atelier, adultes, groupes, élèves en fonction de l’activité
  • A partir des échanges et de l’analyse de certaines pratiques, élaborer un outil permettant à chacun de se mettre en projet dans sa classe.

Cycle 2 

Manipuler en mathématiques pour apprendre

Apprendre les mathématiques, ce n’est pas mémoriser des règles ou des informations, mais s’entraîner à raisonner sur des objets abstraits, pour établir des propriétés sans avoir à recourir à l’expérience pour valider ses conclusions.

Pour cela une première étape de manipulation, d’action est nécessaire pour favoriser la représentation mentale. Quelle manipulation ? Sur quels objets ? Dans toutes les classes ou seulement au début ?

Cette formation propose de

  • Poser des repères sur la didactique des mathématiques et notamment la place de la manipulation
  • Préciser l’intérêt, les pièges à éviter, les précautions à prendre dans la manipulation en mathématiques
  • Répertorier des activités pertinentes qui favorisent la réflexion, la mise à distance et le passage à l’abstraction
  • Monter des séances et séquences en mathématiques

Apprendre à lire en cycle 2

Lire, c'est comprendre, donc apprendre à lire, c'est apprendre à comprendre !

Etre lecteur c’est être à la fois chercheur de code et chercheur de sens. Cette activité stratégique est complexe et de nombreux élèves s’ils lisent le code ont beaucoup de difficultés à comprendre.

Ces difficultés s’originent dans une question plus globale encore ; la question du sens que l’élève donne à l’activité de lecture

Il y a donc à travailler deux « niveaux de sens » de la lecture. Celui qui fonde l’activité elle même et celui de la compréhension de l’écrit.

Les objectifs viseront à :

  • Poser des repères concernant le sens de l’activité de lecture pour un élève de l’école
  • Définir l’activité de l’élève qui lit pour en percevoir ce qui l’amène à la compréhension
  • Développer des projets de lecture qui tiennent compte de ces repères
  • Mettre en place des activités d’apprentissage et d’évaluation autour de la lecture

 

 

Cycle 3 :

Résoudre des problèmes, développer le calcul mental  pour enseigner les mathématiques   

Lors d’une conférence au CEPEC, Roland CHARNAY avait prétendu qu’à l’école les deux apprentissages essentiels étaient la résolution de problème et le calcul mental.

Comment conduire des apprentissages en s’appuyant sur ces deux axes tout en garantissant l’acquisition des connaissances en mathématiques ?

 Les objectifs viseront à :

  • S’approprier les caractéristiques et les enjeux de la démarche de résolution de problèmes et du calcul mental.
  • Construire des séquences d’apprentissage qui articulent résolution de problèmes et contenus mathématiques.
  • Identifier les entrées pour construire un référentiel en mathématiques.
 

Apprendre l'Histoire ou laGéographie par des tâches complexes

Cette formation vise à questionner et articuler les liens entre l’apprentissage des connaissances, la maîtrise de compétences et le développement de démarches en découverte du monde et en histoire géographie. Des repères seront posés afin d’orienter les pratiques de classe vers la mise en œuvre de tâches complexes ayant du sens, en lien avec les savoirs et ce, tout au long du parcours élémentaire.

Les objectifs viseront à :

  • Organiser l’apprentissage autour de tâche complexes.
  • Poser des repères pour confronter les élèves à des « problèmes historiques et géographiques ».
  • Utiliser les différents usages de l’histoire et de la géographie pour construire des outils développant l’esprit critique des élèves.
  • Mettre en place des activités motivantes et pertinentes rendant l’élève acteur de ses apprentissages.