Exemples de scénarios possibles d'intervention

L'intervention en établissement est particulièrement adaptée à des questions liées au contexte de l’établissement. Elle est donc construite en étroite concertation avec le Chef d'établissement de manière à proposer une formation "sur mesure" au plus proche des préoccupations de l'équipe pédagogique.
Ainsi, il existe autant de formations qu'il y à d'établissement...
A titre d'exemple, nous présentons ci-dessous des scénarios possibles d'interventoins en établissement.
Construire le projet d'établissement et le mettre en oeuvre
Les neurosciences au service de l'apprentissage
Faire évoluer les pratiques d'évaluation
Nous vous invitons également à consulter tous nos thèmes de formation et à nous contacter pour examiner votre demande. Nous sommes à votre écoute, pour construire avec vous, la formation qui répondra à vos besoins !

 Contactez nous ! : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Tel : 04.78.44.70.96

 

 

Construire le projet d'établissement et le mettre en oeuvre


Formation soumise à candidature : non Lieu : à définir Effectif mini/maxi : 10 / 50 Prérequis pédagogique : aucun.
Public concerné : Enseignants du 2nd degré Dates : à définir Type de formation : présentiel  Prérequis reglementaire : aucun

Présentation du contexte :

Les évolutions récentes du système éducatif avec ses différentes réformes (collège et lycée), les questionnements de notre institution, amène les établissements scolaires à requestionner à la fois leurs priorités, leurs modalités de mise en œuvre et le sens de leur action.

C’est dans cette dynamique que se situe cette proposition de travail sur le projet d’établissement.

Objectifs pédagogique :

  • Préciser les enjeux, les fonctions, et la spécificité du projet d’établissement.
  • Mettre en avant les complémentarités et la cohérence entre les différents projets : Etablissement, Educatif, Pastorale.
  • Définir une démarche de relecture et de réécriture du projet d’établissement existant.
  • Mettre en œuvre cette démarche en définissant de nouvelles priorités et de plans d’action : finalités, axes prioritaires, objectifs opérationnels et actions.

Contenus :

  • La notion de projet d’établissement
  • La démarche de réécriture et de mise en oeuvre du projet (diagnostic, orientations, axes de travail, plan d’action)
  • L’évaluation de projet

Moyens pédagogiques :

  • Alternance d’apports théoriques et méthodologiques
  • Temps de travaux en sous-groupes pour l’élaboration du diagnostic initial et la définition des orientations.
  • Travaux intersessions en commissions pour l’identification des actions prioritaires
  • Communication à distance avec le formateur en prévision de la deuxième journée.
  • Retour sur les actions prioritaires et définition des plans d’action.

Evaluation :

  • Evaluation à chaud par questionnaire de l’atteinte des objectifs pédagogiques et de la pertinence des apports.
  • Mise en œuvre de la réécriture du projet

 

 

 

L'apport des neurosciences au service de l'apprentissage


Formation soumise à candidature : non Lieu : à définir Effectif mini/maxi : 10 / 50 Prérequis pédagogique : aucun.
Public concerné : Enseignants du 2nd degré Dates : à définir Type de formation : présentiel  Prérequis reglementaire : aucun

Présentation du contexte :

Les neurosciences et les nouvelles connaissances sur le fonctionnement du cerveau (mémoire, attention, concentration) permettent aux enseignants de mieux comprendre le développement de l’enfant, de l’adolescent et les difficultés d’apprentissage qu’ils peuvent rencontrer. Les apports des neurosciences permettent d’adapter les dispositifs d’apprentissage et les conditions de travail pour une meilleure efficacité.

Cette formation propose de sélectionner les apports des neurosciences transférables en pédagogie.

Objectifs pédagogiques :

  • Comprendre le fonctionnement du cerveau, penser des dispositifs pédagogiques adaptés et pertinents.
  • Outiller les élèves pour développer leurs capacités attentionnelles et pour mémoriser plus efficacement.
  • Prendre en compte les différents types d’intelligence pour mieux gérer l’hétérogénéité.
  • Favoriser la confiance en soi et développer toutes les formes d’intelligence.
  • Etre conscient de sa posture et des bases de communication pour mieux prévenir et gérer les conflits.
  • Appréhender la gestion du stress et des émotions chez l’enfant et l’adolescent.
  • Développer des stratégies pour rendre les élèves acteurs de leurs apprentissages.

Contenus :

  • Les apports des neurosciences : Comment notre cerveau apprend ?
  • Stratégies et dispositifs pédagogiques pour favoriser les apprentissages.
  • A travers des exemples apportés par les enseignants: étude de manière de communiquer qui favorisent ou non les relations d’apprentissage.
  • Mieux comprendre les différentes manières d’apprendre des humains et la différenciation pédagogique

 Moyens pédagogiques :

  • Alternance d’apports théoriques et méthodologiques
  • Temps de travaux en sous-groupes pour l’élaboration de stratégies pédagogiques favorisant l'apprentissage
  • Exercices divers et mises en situations, pour favoriser toutes les intelligences
  • Partage d'expérience et mutualisation des pratiques
  • Communication à distance avec le formateur en prévision de la deuxième journée.

Modalités d’évaluation de la formation :

  • A travers les exercices et les scénarios proposés durant la formation.
  • Evaluation à chaud par questionnaire de l’atteinte des objectifs pédagogiques et de la pertinence des apports.
  • Bilan de fin de formation par le formateur.

 

 

Faire évoluer les pratiques d'évaluation


Formation soumise à candidature : non Lieu : à définir Effectif mini/maxi : 10 / 50 Prérequis pédagogique : aucun.
Public concerné : Enseignants du 2nd degré Dates : à définir Type de formation : présentiel  Prérequis reglementaire : aucun

Présentation du contexte :

Dans notre système éducatif, l’approche et l’évaluation par compétences sont une réalité au moins dans les intentions, plus difficilement dans les pratiques. Les programmes officiels ainsi que les différents livrets d’évaluation (numérique en fin de collège, lycée…) y font référence. La réforme du Lycée et la prise en compte du contrôle continu dans l’obtention du Baccalauréat incite inévitablement les enseignants à mettre en œuvre de nouvelles pratiques d’évaluation.

Pour autant les questions et débats autour de la thématique de l’évaluation restent d’actualité : Pourquoi et pour quoi évaluer ? Quelle méthodologie mettre en œuvre pour évaluer des compétences ? Quelles remédiations pour les élèves en difficultés ? Comment tenir compte des exigences d’accès aux parcours d’études de l’enseignement supérieur ? Cette formation apportera des réponses et des propositions pédagogiques à ces différentes questions.

Objectifs de la formation :

  • Distinguer les finalités, les dimensions pédagogiques et sociales de l’évaluation et les évolutions amenées par la réforme du Collège et du Lycée (approche compétences, réforme de l’évaluation au Bac…)
  • Identifier, à partir entre autres d’une approche par compétences, les méthodologies d’évaluation des acquis des élèves afin de répondre aux attentes des formations supérieures, en particulier les plus sélectives.
  • Repérer les conséquences pédagogiques sur l’accompagnement et le suivi des élèves.
  • Recenser, comparer et analyser les pratiques actuelles de l’établissement.
  • Concevoir et proposer des modalités d’évaluation intégrant les attentes de la réforme, l’organisation et la culture spécifique de l’établissement et les exigences de préparation des lycéens à l'enseignement supérieur.

Contenus et déroulement :

  • Recueil d’informations sur les pratiques de l’évaluation dans l’établissement en amont de la formation via un dispositif de de questionnaire en ligne.
  • Apport en plénière pour :
    • Clarifier le sens de l’évaluation dans l’Enseignement Catholique et retenir des principes en regard du Projet d’établissement.
    • Repérer la manière dont la réforme en cours transforme les modalités et les enjeux de l'évaluation.
    • Prendre en compte l’exigence des parcours de l’enseignement supérieur dans l’évaluation au lycée.
  • Rappeler les grands objectifs de l’évaluation scolaire, ses principales modalités et présenter les principes et contraintes d’une évaluation par compétences.
  • Retour sur une évaluation positive vécue par les enseignants (argumentation quant aux raisons pour lesquelles l’enseignant estime que c’est une évaluation positive).
  • Ateliers de mise en valeur de certaines expériences d’évaluations positives.
  • Travail en ateliers : Quelle culture de l’évaluation dans l’établissement ?
    • En ateliers, comparaison des pratiques en Collège et en Lycée (objectifs, attentes, modalités) et transposition des compétences d’un cycle à l’autre.
    • Mise en tension de ces pratiques avec les attendus institutionnels de la réforme (notamment l’évaluation de l’oral et le contrôle continu)
  • Travail en ateliers pour le collège et le Lycée : Quelles évolutions sont envisageables ?
    • A la lumière de l’état des lieux réalisé, élaboration collective (en sous-groupes par pôles disciplinaires), des finalités de l’évaluation au regard des attentes de la réforme et de la culture de l’établissement, des démarches et des outils d'évaluation les plus adaptés (notamment par compétences).
    • Travail sur les appréciations littérales portées sur les bulletins de notes.
  • Remontée en plénière pour compte rendu et analyse.
    • Présentation des productions réalisées ou des pistes envisagées.
    • Mise en perspective pour les évolutions à entreprendre pour l’année en cours et celles à venir.

Moyens pédagogiques :

  • Apports théoriques et méthodologiques à partir d’exemples
  • A partir de l’existant, des expérimentations, par matières ou groupe de matières, production de démarches d’évaluation.
  • Définition des priorités et/ou mise en place d’expérimentation pour l’année scolaire.

Evaluation : (questionnaire à chaud)

  • Pertinence des apports et des productions réalisées au regard des attentes et des besoins des participants.
  • Pertinence des dispositifs élaborés, cohérence de ces dispositifs entre eux (disciplines) et au regard du projet d’établissements et des attendus de la réforme.
  • Mise en œuvre effective des priorités et/ou d’expérimentations durant l’année scolaire.

 

     Découvrir nos thèmes d'intervention  |     Comment mettre en oeuvre une intervention ?   

 

Mise à jour le 24 juin 2021