Groupe de Recherche en Français (GREF)

Objet d'étude : La lecture de l'oeuvre intégrale au Collège et au Lycée

Période juillet 2012 à juillet 2015

Objectifs généraux :

  • S'interroger sur les finalités de la lecture d'oeuvre intégrale au collège et au lycée, entre exigences des programmes et des examens et pratiques réelles de lecture des adolescents, entre didactique de la lecture et didactique de la littérature.
  • Mettre en place des expérimentations permettant de penser :

-         la place accordée au sujet lecteur dans l'acte de lecture littéraire et scolaire de l'oeuvre ;

-         les savoirs savants requis par l'activité (littéraires, linguistiques...) ;

-         le lien avec la compétence d'écriture (écriture analytique et écriture d'invention) ;

-         les tâches favorisant l'activation de compétences de lecture littéraire.

  • Proposer une progression du début du collège à la sortie du lycée pour former un lecteur autonome.

Concepts-clés correspondant à l'activité de recherche :

 

  • La notion de tâche complexe : amener l'élève à utiliser en autonomie toutes ses compétences (le lire, l'écrire, le dire/écouter) ; le rendre acteur de son apprentissage.
  • La question de l'évaluation de la tâche complexe.
  • Les postures de lecture auxquelles les lecteurs ont recours pour interpréter un texte (préalablement définies dans le cadre d'une recherche précédente portant sur la lecture analytique du texte court et en lien avec les théories de D Bucheton et d'A Rouxel) :

            > nous appelons « inter » la posture de l'élève lecteur qui met en lien le texte avec des référents culturels (littéraires, picturaux, ...) ;

            > nous appelons « intro » la posture de l'élève lecteur qui s'approprie le texte de manière émotionnelle et le perçoit en lien avec son histoire personnelle et en référence à son système de valeurs ;

            > nous appelons « intra » la posture de l'élève lecteur qui s'intéresse au texte comme objet linguistique et qui met en relation les différents éléments textuels ;

            > nous appelons « trans » la posture par laquelle l'élève lecteur trouve dans le texte un éclairage pour comprendre le monde dans lequel il vit.

Questions vives qui se posent dans la cadre de l'activité de recherche :

 

  • Comment favoriser le transfert de la compétence de lecture analytique du texte court à la lecture de l'oeuvre intégrale ?
  • Quelles tâches complexes proposer qui placent l'élève dans une situation problème lui permettant d'activer savoirs, savoir-faire et savoir-être ,
  • Quel « profil de sortie » d'un lecteur en fin de collège et en fin de lycée ?
  • Quelle progression au cours du collège puis du lycée ?
  • Comment transmettre les propositions lors des stages et formations au CEPEC ?

Présentation du groupe :

Le Groupe de Recherche en Français (GREF) du CEPEC compte 14 membres répartis en deux sous-groupes :

Le GREF Collège

Responsable :

  • Hélène Guillerme (Collège La Salle, Annecy-le-Vieux)

Membres :

  • Emilie Brugnaux (Collège Charles de Foucault, Lyon),
  • Pierre Le Reun (Collège Assomption-Bellevue, La Mulatière),
  • Alexandra Mahjoubi (Collège Saint-Louis de la Guillotière et Lycée Jehanne de France, Lyon),
  • Jean-Claude Meyer,
  • Emmanuelle Miribel-Lopez (Collège des Collines, Rive-de-Gier),
  • Elodie Ramora (Collège et Lycée Notre-Dame de Bellegarde, Neuville-sur-Saône),
  • Liliane Tur (Collège La Xavière, Chaponnay)

 

Le GREF Lycée

Responsable :

  • Agnès Surgey (Lycée Notre-Dame des Minimes, Lyon)

Membres :

  • Jean-Jacques Bièvre (Lycée Belmont Capdepon, Lyon)
  • Corinne Falque (Lycée Notre-Dame de Bel Air, Tarare),
  • Laurence Ferra (Lycée Saint-Thomas d'Aquin, Oullins),
  • Evelyne Pontvianne Hospital (Lycée Notre-Dame du Château, Monistrol-sur-Loire),
  • Eva Vergne (Lycée Saint-Marc, Lyon)

 

Finalités :

  1. Le travail du GREF se situe dans le cadre de la recherche-action ; il se fixe pour objectifs de faire le lien entre les travaux des chercheurs en didactique du français et la pratique de la discipline dans le cadre de la classe. La démarche est donc centrée sur un va-et-vient entre la recherche (lectures, rencontres, théorisation) et l'expérimentation (construction de dispositifs, essais, observation, analyse)
  2. Ce travail de recherche permet aux membres du GREF qui sont formateurs de proposer aux enseignants en formation initiale ou en formation continue des objets de formation issus d'une réflexion théorique commune et de la connaissance de la réalité des classes.

Dernières publications:

ShoppingASEhandelAS ErhvervIndexDKServiceIndexDK