Formations par secteurs, cycles, pour des enseignants trop isolés

Cycle 1 – maternelle

Le jeu pour apprendre

Les programmes de l’école maternelle n’utilisent que 2 fois le mot fiche mais plus de 25 fois le mot jeu. Apprendre en jouant est même une entrée développée pour montrer la richesse du jeu dans l’apprentissage. Mais comment jouer et apprendre dans le même temps ? Le jeu est il un moyen ou un but ? Comment l’élève perçoit-il ses apprentissages en dehors de ses « résultats » aux jeux ?

Cette formation permettra de :

  • Poser les repères didactiques montrant la spécificité de la maternelle et la place du jeu dans les classes
  • Définir les jeux pertinents dans différentes disciplines
  • Mettre en place des apprentissages spécifiques de la maternelle à partir d’activités ludiques.


Enseigner l’oral en maternelle

Les programmes de l’école maternelle insistent sur la place de l’oral et la nécessité d’un langage précis et structuré. Même si chaque enseignant est conscient de cette priorité, beaucoup se questionnent sur l’efficacité de leurs dispositifs, la construction d’un lexique riche par les élèves …

Cette formation visera à :

  • „Poser des repères sur la didactique de l’oral
  • „Identifier les apprentissages qui permettent d’organiser l’oral dans une classe de maternelle
  • „Préciser les apprentissages langagiers mis en œuvre en fonction des pratiques et des modalités
  • „Elaborer des séances/séquences qui permettent aux élèves de développer et construire des compétences langagières.

L’évaluation en maternelle

Les programmes de maternelle précisent qu’« Adaptée aux spécificités de l’école maternelle, l’évaluation est mise en œuvre selon des modalités définies au sein de l’école. Les enseignants rendent explicites pour les parents les démarches, les attendus et les modalités d'évaluation …

Cela amène les enseignants de maternelle à questionner leurs pratiques et leurs outils d’évaluation.

Cette formation visera à :

  • Clarifier les apprentissages fondamentaux à évaluer
  • Identifier les apprentissages permettant d’élaborer un livret des acquisitions.
  • Définir des repères qui favorisent une évaluation positive.
  • Construire des outils qui valorisent les réussites des élèves.

Travailler en atelier…

En maternelle, les ateliers permettent à un groupe d'enfants de travailler à une même table, à une même tâche. Ils peuvent coopérer ou non, réaliser une tache, résoudre un problème construire une production …, ils sont en autonomie ou avec un adulte.

Quelles stratégies pour mettre en place des ateliers ? Comment choisir les ateliers ? Quelle autonomie développer ? Comment passer de l’activité à l’apprentissage ?

Cette formation permettra de :

  • Définir des dispositifs de travail en ateliers et montrer les compétences qu’ils développent
  • Préciser des activités pertinentes qui profitent des ateliers
  • Clarifier le rôle de chacun dans l’atelier, adultes, groupes, élèves en fonction de l’activité
  • A partir des échanges et de l’analyse de certaines pratiques, élaborer un outil permettant à chacun de se mettre en projet dans sa classe.

Cycle 2 et/ou cycle 3 :

Manipuler en mathématiques pour apprendre

Apprendre les mathématiques, ce n’est pas mémoriser des règles ou des informations, mais s’entraîner à raisonner sur des objets abstraits, pour établir des propriétés sans avoir à recourir à l’expérience pour valider ses conclusions.

Pour cela une première étape de manipulation, d’action est nécessaire pour favoriser la représentation mentale. Quelle manipulation ? Sur quels objets ? Dans toutes les classes ou seulement au début ?

Cette formation propose de

  • Poser des repères sur la didactique des mathématiques et notamment la place de la manipulation
  • Préciser l’intérêt, les pièges à éviter, les précautions à prendre dans la manipulation en mathématiques
  • Répertorier des activités pertinentes qui favorisent la réflexion, la mise à distance et le passage à l’abstraction
  • Monter des séances et séquences en mathématiques


Français, math, histoire géographie… quel changement ?

Lors d’un passage d’un programme à l’autre, il n’y a pas que les savoirs ou les savoir faire qui évoluent. Depuis plusieurs années, c’est aussi la mise en œuvre qui est modifiée. Dans les nouveaux programmes, la logique développée est en rupture avec la précédente. On passe d’une liste d’apprentissages à une présentation globale, reliée, cohérente de ces apprentissages mais par conséquent plus complexe. Avant de se lancer dans une nouvelle programmation, la formation propose de questionner cette logique et ses conséquences sur l’enseignement.

Cette formation visera à :

  • Définir la logique curriculaire et son implication dans l’enseignement
  • Pour les disciplines Français, math, histoire géographie, préciser les évolutions des nouveaux programmes
  • Elaborer des progressions qui tiennent compte de ces évolutions
  • Etudier et préparer des situations en cohérence avec ces évolutions


Faire réussir tous les élèves

Tous les élèves peuvent-ils réussir ? N’est-il pas illusoire de penser que tous réussissent quand on voit les différences existantes dans un groupe classe ? Et pour faire réussir tout le monde, comment s’y prendre ?

Le rapport à la norme a trop longtemps occulté le fait que l’école n’avait pas comme mission de fondre tout le monde dans un même moule mais bien de permettre à chacun de « s'épanouir personnellement, de développer leur sociabilité, de réussir la suite de leur parcours scolaire quelle que soit la voie choisie » (Socle commun BO 23/04/15)

Faire réussir tous les élèves, c’est rechercher pour chacun son niveau de performance et ce qui lui permettra d’apprendre, c’est aussi créer les conditions qui permette à chacun de garder confiance en sa capacité à apprendre.

La formation propose de

  • Repréciser les conditions qui facilitent l’apprentissage et favorisent la réussite
  • Préciser les entrées permettant de gérer l’hétérogénéité de la classe.
  • Différencier, pour un apprentissage donné, des paliers de maîtrise et des modalités d’évaluation.
  • Mettre en place des outils d’évaluation qui favorisent la différenciation



Apprendre à lire en cycle 2

Lire, c'est comprendre, donc apprendre à lire, c'est apprendre à comprendre !

Etre lecteur c’est être à la fois chercheur de code et chercheur de sens. Cette activité stratégique est complexe et de nombreux élèves s’ils lisent le code ont beaucoup de difficultés à comprendre.

Ces difficultés s’originent dans une question plus globale encore ; la question du sens que l’élève donne à l’activité de lecture

Il y a donc à travailler deux « niveaux de sens » de la lecture. Celui qui fonde l’activité elle même et celui de la compréhension de l’écrit.

Les objectifs viseront à :

  • Poser des repères concernant le sens de l’activité de lecture pour un élève de l’école
  • Définir l’activité de l’élève qui lit pour en percevoir ce qui l’amène à la compréhension
  • Développer des projets de lecture qui tiennent compte de ces repères
  • Mettre en place des activités d’apprentissage et d’évaluation autour de la lecture



L’évaluation en cycle 2 et 3...

Bien que l’évaluation revienne régulièrement dans l’année dans chaque classe, la question de sa mise en œuvre, de ses outils, de sa pertinence, reste fréquemment posée. Faut-il différencier l’évaluation ? L’élève peut-il s’évaluer ? L’évaluation favorise-t-elle l’apprentissage ? Quel outil est le plus pertinent pour communiquer les résultats ? Sommes-nous cohérents d’une classe à l’autre dans nos évaluations ?

La formation propose de :

  • Rappeler les repères récents à propos de l’évaluation en classe
  • Evoquer le statut de l’erreur (symptomatique et formative) et son intérêt pour l’apprentissage
  • Donner des repères sur les postures de l’enseignant évaluateur et le rôle de l’élève dans l’évaluation
  • Préciser les outils et procédures de l’évaluation et notamment ceux qui valorisent les réussites, les acquis
  • Donner des outils facilitant la définition de projet d’équipe autour de l’évaluation.

 

Nouveaux programmes : réussir le cycle 2

Bien plus qu’une lecture linéaire des programmes qui permettrait d’énumérer les apprentissages à acquérir, c’est par une approche globale qu’il faut aborder ces textes pour intégrer cette nouvelle logique curriculaire. Cette formation s’appuiera à faciliter la mise en place des programmes pour les enseignants cycle 2 notamment par la mise en place de projets pour l’année.

Objectifs :

  • Une aide à la lecture précise des textes notamment en insistant sur les changements (telle la logique curriculaire),
  • Définir le transfert de ces textes dans les pratiques de classes,
  • Préciser les modalités d’évaluation et de suivi des élèves entre chaque cycle,
  • Construire, en  équipes, des projets et des outils permettant la mise en place effective de ce nouveau cycle à l’école et une rénovation de l’évaluation,
  • De préciser les modalités de suivi des élèves entre chaque cycle.

Nouveau cycle 3 :

Mettre en place le Cycle 3, penser le nouveau cycle

La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l'école de juillet 2013 redéfinit les cycles de l’école et du collège et notamment crée un cycle 3 qui regroupe les deux classes du cours moyen et la classe du 6ème

Cette formation propose de repréciser les repères facilitant la mise en œuvre de ce nouveau cycle et d’élaborer des projets

Les objectifs de cette formation :

Concevoir un projet solide à propos de ce nouveau cycle constitue une formidable opportunité pour :

  • Renforcer le lien entre les équipes enseignantes d’Ecole et de Collège :
  • Travailler ensemble sur le registre rupture/continuité entre les cycles.
  • Bâtir un projet cohérent (livret de suivi commun, dispositif 6ème - 3 mois, 6ème + 3 mois, PPRE à la rentrée de 6ème, échanges de services pour l’accompagnement Personnalisé de 6ème, classes en escaliers, projets communs, parrainage…)
  • Présenter aux familles un projet « visible » et innover en garantissant la continuité du suivi et des apprentissages entre les unités Ecole et Collège.
  • Donner encore plus de réalité à la notion de réseau intra-établissement pour l’Enseignement Catholique local comme au sein d’un établissement de plein exercice.

 

Nouveaux programmes de français - littérature en Cycle 3

Objectifs  généraux

  • Appropriation des textes – logiques curriculaire, repérage des nouveaux contenus, pédagogie de la réussite, nouveaux concepts (compétences travaillées, attendus de fin de cycle, situations d’apprentissage, repères de progressivité, croisement en enseignements, acquis réels, niveau de maitrise, …)
  • De nouvelles pratiques d’apprentissages, posture de l’enseignant, place de l’élève
  • De nouvelles pratiques d’évaluation en cycle 3. (des élèves acteurs, une évaluation positive, des outils de suivi, livret de suivi numérisé)

Objectifs  disciplinaires : littérature

  • Préciser comment associer l’étude de la langue (grammaire, orthographe, lexique), les activités en lecture, écriture, oral et les enjeux littéraires définis dans les programmes.
  • Définir dans le cadre de l’interdisciplinarité des projets permettant d’associer la culture littéraire et artistique, les programmes d'histoire, d'histoire des arts et d'enseignement moral et civique.
  • Construire des séquences d’apprentissages à partir des « enjeux littéraires et de formation personnelle » définis dans les programmes.

 

Nouveaux programmes - Les mathématiques au cycle 3

Objectifs  généraux

  • Appropriation des textes – logiques curriculaire, repérage des nouveaux contenus, pédagogie de la réussite, nouveaux concepts (compétences travaillées, attendus de fin de cycle, situations d’apprentissage, repères de progressivité, croisement en enseignements, acquis réels, niveau de maitrise, …)
  • De nouvelles pratiques d’apprentissages, posture de l’enseignant, place de l’élève
  • De nouvelles pratiques d’évaluation en cycle 3. (des élèves acteurs, une évaluation positive, des outils de suivi, livret de suivi numérisé)

Objectifs  disciplinaires : math

  • Réconcilier les deux logiques savoirs et compétences
  • Liens entre domaines mathématiques et compétences en mathématiques
  • Préciser la place des math dans l’interdisciplinarité : des exemples de situations de projets
  • L’Accompagnement Personnalisé en mathématiques
  • Elaborer des progressions types facilitant les continuités entre l’école et le collège
  • Définir des tâches pour apprendre (tâche complexe, tache intermédiaires, tache simple …)
  • Quelles taches en mathématiques pour maitriser des compétences, des connaissances, développer des capacités ?

 

Nouveaux programmes - Les sciences au cycle 3

Objectifs  généraux

  • Appropriation des textes – logiques curriculaire, repérage des nouveaux contenus, pédagogie de la réussite, nouveaux concepts (compétences travaillées, attendus de fin de cycle, situations d’apprentissage, repères de progressivité, croisement en enseignements, acquis réels, niveau de maitrise, …)
  • De nouvelles pratiques d’apprentissages, posture de l’enseignant, place de l’élève
  • De nouvelles pratiques d’évaluation en cycle 3. (des élèves acteurs, une évaluation positive, des outils de suivi, livret de suivi numérisé)

Objectifs  disciplinaires : sciences

  • Réconcilier les deux logiques savoirs et compétences
  • Liens entre thèmes en sciences et la démarche scientifique
  • Préciser la place des sciences dans l’interdisciplinarité. Des exemples de situations de projet
  • Elaborer des progressions types facilitant les continuités entre l’école et le collège
  • Définir des tâches pour apprendre (tâche complexe, tache intermédiaires, tache simple …)
  • Quelles situations d’apprentissages Production, action …. Liées à un apprentissage
  • Quelles taches en Sciences pour maitriser des compétences, des connaissances, développer des capacités ?

 

 

Voir nos autres thématiques d'intervention possibles...

Travail en équipe et accompagnement du changement
Accueil de tous les élèves, EBEP, ASH

Différenciation, gestion de l'hétérogenéité

Formations au et avec le numérique

Formations disciplinaires

       Personnels OGEC - Financement OPCALIA